Catégorie : CARTE BLANCHE

  • Performance. 70 printemps pour un immortel

    Performance. 70 printemps pour un immortel

    15 mars 2019 : lecture Performance à L’Equipages, librairie parisienne. En hommage à l’écrivain Jean-Claude Charles (1949-2008) à l’occasion du Printemps des poètes.

  • Une année avec D.É.L.I.É.E

      Vœux. « Il ne faut pas craindre de courir à l’inverse de la marée montante, il faut brûler en effigie nos propres caricatures » JCC Il y a un peu plus d’un an, un peu plus d’un an de lectures, de discussions, de voyages, d’écrits, de rêves nous vous présentions le blog D.É.L.I.É.E, projet […]

  • 2019, plus de pari sur la misère

      De la beauté pour 2019. On vous l’exprime en musique, à travers Job, un titre de GDL en hommage à une année 2018, passionnée, marquée par les tribulations des cœurs et à une île éprouvée, Haïti, là où pour reprendre les mots de Césaire, la négritude se mit debout pour la première fois. J’ai […]

  • Jean-Claude Charles à l’université, ce n’est pas une banalité

      Deuxième partie : Les chants noirs du blues charlésiens à la Florida State University : « vous reprendrez bien un peu de mes cauchemars ? » Tallahassee. Un nom difficile à prononcer, peut-être en raison du h, cette lettre à l’allure et à la prononciation intransigeantes qui scinde le mot en deux parties comme […]

  • Réflexion. Impression au soleil du blues, avec Baldwin et Charles

    Réflexion. Impression au soleil du blues, avec Baldwin et Charles

    Première partie : Quand le blues de l’écrivain noir américain James Baldwin et l’enracinerrance de l’auteur haïtien Jean-Claude Charles se croisent lors d’un colloque à Tallahassee. « Le Sud est très beau mais sa beauté rend triste car les existences présentes et passées des gens ici sont si laides que désormais ils ne peuvent même […]

  • Ayibobo Jean-Claude Charles !

    Comment en 9 minutes 43, une Voix fait vivre en musique les mots de l’Enfance et de l’Exil d’un écrivain haïtien peu connu, chantre de « l’enracinerrance », « pêcheur de lune » et d’imaginaires visionnaires. Les extraits lus sont tirés de son essai Le corps noir, publié en 1979. VOIX : Y.B  MUSIQUE : GDL