Bonjour colère ou l’époque des passions tristes

mariam-soliman-690003-unsplash
Dans un monde qui n’est pas monde et un temps qui n’est pas temps, le souvenir fait défiler l’époque où Il pouvait raconter des histoires comme s’il les avaient vécues. Une nouvelle chronique de GDL, ce guerrier de l’imaginaire, passeur d’espaces.  1/3

C’était un temps où rien ne paraissait singulier même en ouvrant un livre. Seuls ceux qui pensaient avoir été créés prenaient la parole pour se réjouir ou alors pour se plaindre. Les théories de l’évolution puis de libération pouvaient être affirmées mais à l’époque, la
continuer la lecture